MASCATE

Mascate (en arabe مسقط Masqaṭ), ou Muscat, est la capitale du sultanat d’Oman. Le très ancien petit port a grandi. La petite ville (la vieille ville de Mascate ne contient que 25 000 d’habitants) est à l’origine de la plus grande agglomération du pays, avec une population dans l’aire métropolitaine de 1 090 797 habitants en 2008. Le chiffre dépasse ainsi de plus de 250 000 habitants la population recensée en 2010 dans le seul gouvernorat de Mascate3 qui s’étend lui sur une superficie de 3 500 km2). Mascate s’étend donc désormais largement hors des limites de son gouvernorat (ou préfecture).

 

Mascate, située sur la côte du golfe d’Oman, est l’une des plus anciennes villes du Moyen-Orient. Des tombes de pêcheurs, remontant au VIe millénaire av. J.-C. ont été retrouvées près du site. De vieilles poteries suggèrent des contacts anciens avec la Civilisation de la vallée de l’Indus et la cité d’Harappa.

La ville portuaire est connue en Occident depuis le ier siècle par le biais des cartes de Ptolémée, qui l’appelle Cryptus Portus (le port caché) et par Pline l’Ancien qui l’appelle Amithoscuta.

Elle est ensuite prise par la dynastie sassanide, durant le iiie siècle, sous le règne de Shapur Ier. Elle passe ensuite sous influence de la dynastie des Banu Azd, puis sous celle d’un autre empire du Moyen-Orient, de la dynastie des Abbassides, jusqu’au xie siècle. Son influence grandit sur la mer, avec de nombreux liens commerciaux avec le sous-continent indien, ce qui l’éloigne des Omanais de l’intérieur.

En juin 1507, Mascate est attaquée et prise par le Portugais Afonso de Albuquerque, après un combat contre les Perses, et la perte de la plupart des habitants à la suite de massacres et des pillages. La ville reste sous domination portugaise pendant un grand siècle, sauf pendant le bombardement en 1546 et la double capture de la ville en 1552 puis en 1581-1588 par les Ottomans. En 1650, une révolte locale chasse les Portugais, et lui redonne l’indépendance.

En 1749, commence le règne de la dynastie des Abu Sa’id, au pouvoir jusqu’à aujourd’hui : conquête du comptoir de Zanzibar au xixe siècle, renommée du sultanat d’Oman pour sa production d’épices et son implication dans le commerce d’esclaves. Elle gagne ainsi le statut de puissance maritime

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire